Le saviez-vous ? Rabbi Shimon bar Yo’haï

  • Le Zohar (3ème partie page 296 ) : Ecoutez la voix qui monte et se rassemble pour la hilloula de Rabbi Shimon.
  • Rachi dans le guémara Yévamot (122a) nous dit : D’après la réponse des guéonim, j’ai trouvé tous ces Amoraïm qui vont à pied le jour où meurt un grand homme et fixent cette date en son honneur. Chaque année à la même date, les Sages se rassemblent de toute part et viennent sur sa tombe avec le reste du peuple pour instaurer une yéchiva à cet endroit.
  • Rabbi ‘Hiya Rabba, un de ses élèves, allait chaque année sur la tombe de son maître racontant ses louanges et faits qu’il avait vu de son maître.
  • Il est rapporté dans le Midrash Téhilim (26) l’histoire de Rabbi Yéhoshoua ben Lévy qui étudiait avec Elihaou hanavi prés de la tombe de Rabbi Chimon. Ils étudiaient les enseignements de ce grand maître. Un jour celui-ci n’eut pas de réponse sur une loi de Rabbi Chimon, Elihaou hanavi lui dit : viens allons lui demander directement je le ferai revivre pour cela !
  • Rabbi Yéshoua bar levy dans la guemara Brahot 9b et dans Guittin 18b dit : en cas de force majeur nous pouvons nous reposer sur Rabbi Chimon, c’est à dire être sauvé de toutes mauvaises choses grâce aux mérites de Rabbi Chimon.
  • Il est rapporté au nom du Beth Yossef (Rabbi Yossef Karo) qu’il est allé à Soukkot sur la tombe de Rabbi Chimon pour demander la pluie à cause de la sécheresse et il s’est mis à pleuvoir une pluie de bénédictions aprés Soukkot.
  • Des Richonim ainsi que les élèves du Ari zal avaient l’habitude de se rendre 2 fois par an quelques jours avant Chavouot et le 25 Elloul au tombeau de Rabbi Chimon se prosterner, pleurer et d’étudier le livre du Zohar.

Pourquoi appelle t-on le jour de la mort Hilloula ?

  • Moed katan 28b : Il y a une joie intense lorsque l’âme du Tsadik rejoint son Créateur, cette joie s’appelle Hilloula !
  • Le Zohar (1ère partie 218) dit que le 33ème jour du Omer tous les anges se réunissent avec joie autour de la « couronne » de Rabbi Chimon !!
  • Le Rav Galenti à l’époque du Ari zal nous explique que Hilloula veut dire que le jour anniversaire du décès du Tsadik une lueur de la Thora et des mitsvot qu’il a accompli se dévoile.

Coutumes liées à la Hilloula de Rabbi Shimon

  • Dans Michnat hahassidim : le 33ème jour du Omer on ne peut pas faire de deuil, mais au contraire accomplir la mitsva d’être joyeux, la mitsva de Rabbi Chimon.
    Dans le sidour du Ari zal, il est écrit que c’est une mitsva d’aller sur la tombe de Rabbi Chimon et de son fils le jour de LAG BAOMER.
    Le Hida écrit dans son livre Avodat Hakodech que le 33ème jour du omer on augmente la joie en l’honneur du Tana Rabbi Chimon car c’est sa Hilloula.
    Le Bné Issakhar nous rapporte le minhag de jeter dans un feu de beaux habits le jour de la hilloula. C’est ainsi que l’on rapporte sur le Or hahaïm Hakadoch qu’il avait lui même jeté des habits dans le feu à Meiron le jour de la Hilloula.
  • D’autres décisionnaires n ‘étaient pas d’accord avec cette tradition car on pouvait transgresser l’interdit « bal tachrit » (gaspillage). Mais le Ben Ich Haï dans son livre Thora Lichma louait cette tradition, disant que ce n’était pas du gaspillage car c’est pour la mitsva en l’honneur du Tana.
  • On raconte que la joie de ce jour devait être annulé à l’époque du Maran Rabbi Yossef Karo (auteur du Choul’han Aroukh) pour éviter trop de danses, musiques… Rabbi Chimon serait venu en rêve au Beth Yossef pour le prévenir de continuer ce jour en un jour de joie sinon il y aurait une épidémie ! Cela est donc resté que le jour 33 du omer est un jour de joie.
  • L’admour de Toldot Aaron dit : Celui qui n’a pas vu la joie de LAG BAOMER à Meiron n’a jamais vu de joie dans sa vie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *