Le saviez-vous ? D’où vient la fiole d’huile de ‘Hanouka ?

Mais d’où provient cette fiole dont on fête le miracle de ‘Hanouka ?

La fameuse histoire du rêve de Yaakov avec cette vision de l’échelle est remplie de signes qui vont impacter l’histoire du peuple juif.

Je ne retiendrai ici qu’un signe. Lorsque Yaakov décide de s’enfuir sous l’ordre de sa mère pour éviter de mourir sous le glaive de son frère Essai, il va décider de dormir en plein désert. Pour éviter entre autre d’être gêné par des animaux, il va placer autour de lui des pierres, et l’une d’elles va servir d'”oreiller”. Il va alors l’enduire d’une huile pour rendre la pierre plus “confortable”.

Le Panah Raza (Rabbenou Itshak ben Yehouda Halevi, un des Rishonim en France, élève du Maharam de Rottenbourg, le fameux créateur du Golem), pose une question simple : d’où avait Yaakov de l’huile ? Car l’histoire raconte qu’en s’enfuyant de son frère, celui-ci a envoyer son fils pour le tuer. Celui-ci, Elifaz, au lieu de cela, l’a dépouillé de tous ses biens (sachant qu’un pauvre est considéré comme mort d’après les sages). Il ne lui restait plus rien et malgré tout il avait encore de l’huile !
En fait le Panah Raza explique qu’il lui restait son bâton comme il est dit « et avec mon bâton j’ai traversé le Jourdain » (Bereshit 32,11). Ce bâton était creux à l’intérieur ; Yaakov le remplissait sans arrêt d’huile afin de pouvoir allumer la nuit pour qu’il puisse étudier la Thora.

Le Sifté Cohen (Rabbi Morde’hai Hacohen de Tsfat qui était un grand Kabbaliste. Il était l’élève du neveu du Arizal) rapporte au sujet du passage « et Yaakov s’est débattu tout seul », le mot seul en hébreu veut dire « lévado », le Rav explique ne dit pas « lévado » mais « lékado » (vers sa cruche).

La question se pose : d’où lui vient cette cruche ? Le Rav explique : lorsque Yaakov a mis les pierres sous sa tête, il a trouvé une des pierres qui avait la forme d’une cruche remplie d’huile. Il s’est alors enduit d’huile sa tête et la pierre de nouveau s’est remplie d’huile. Yaakov a compris que cette huile avait une bénédiction particulière. Il prit soin alors de cette « cruche » remplie d’huile. C’est de cette huile, plu- tard que le Sanctuaire a été oint ainsi que les ustensiles du Temple. Mais ont été oint aussi Aharon et ses enfants, ainsi que les rois plu-tard.
Le Talmud Yeroushlmi (Shekalim chap 6, Mishna 1) rapporte d’ailleurs que cette huile est encore présente aujourd’hui comme il est dit : “c’est pour Moi pour chaque génération “. Cette huile est aussi celle qu’a utilisé Eliahou Hanavi sur la femme du prophète Ovadia.

Le Birkat Shmouel, dans la parasha Mikets (Rabbi Aharon Shmouel keidnover a étudié avec Rabbenou Shakh. Il a enseigné partout la Thora et a ainsi formé des géants en Thora), écrit sur les paroles du Sifté Cohen, que cette huile avait été caché par Yaakov et plusieurs siècles après celle-ci fut découverte par le Hasmonéens avec le tampon du Cohen Gadol et c’est avec cette huile qu’ils ont allumé huit jours d’affilés par miracle…





Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *