Ben Ish ‘Haï – Hilloula du 13 Elloul

Ce 13 Elloul marque la date d’anniversaire du décès du Ben Ish ‘Haï.

Rabbi Yossef Haim est né à Bagdad, le 27 Av 5594 (2 Août 1835) תקצ’’ד.

Fils du Rav du pays, Rav Eliahou, il devient connu dans le monde entier par son immense connaissance et son génie. C’était un très grand conférencier, dont ses cours pouvaient durer des heures et où il survolait la Thora orale et la Thora « mystique ». A l’age de 26 ans, il reçut le poste de Rav de Bagdad.

Il va ainsi occuper ce poste pendant près de 50 ans. Il est mort le 13 Elloul 7669 (30 Août 1909) dans sa ville natale de Bagdad.

Il a écrit plusieurs dizaine de livres : Le Ben Ish ‘Haï (série de lois selon les parashiot, il survole ainsi tout le Shoulkhan Arou’h), Even Shlomo, Aderet Eliahou, Ben Yehoyada, Seder Hayom, Shou”t Rav Pealim, Shou”t Thorat Lishma…..

Quelques anecdotes :

1/ Dans l’introduction de son livre le « Ben Ish ”Haï » il est raconté l’histoire suivante :
Alors âgé de sept ans, il jouait dans un endroit où il y avait un puits profond, et malencontreusement, il tomba dedans. Par miracle il fut sauvé.

Dans le puits, il fit le vœu que s’il était sauvé, il consacrerait toute sa vie à l’étude de la Thora. C’est ce qu’il fit et devint un géant de la Thora. Certains affirmaient même qu’il n’avait pas une âme de cette époque mais une de l’époque des Tanaïm (les sages de la Mishna).

2/ J’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un qui m’a raconté que lorsqu’il était le mois dernier en Suisse, il a rencontré un homme qui étudiait justement le Ben Ishaï tous les jours (Et cela bien qu’il soit Ashkénaze et que les lois du Ben Ish ‘Haï soient plus pour Séfaradim).

Il m’a expliqué le pourquoi : « Je n’avais pas d’enfants après des années de mariage. Un rav m’a dit d’étudier tous les jours le Ben Ish ‘Haï, et que dans le ciel il intercèderai pour moi. J’ai appliqué ce qu’il m’a dit et effectivement j’ai eu un fils, le premier, qui est né le jour de sa Hilloula, le 13 Elloul. Ne sachant comment l’appeler, Yossef, Haïm, Yossef Haïm… entre temps il est tombé malade et je ne pouvais accomplir la mitsva de la Brit Mila. Ce n’est que pratiquement un mois après, le 6ème jour de Soukot, que j’ai pu accomplir cette Mistva. C’était le jour de Yossef, le 6ème invité de Soukkot (Oushpizin). J’ai compris que c’était un signe, je l’ai appelé Yossef ! »


Ces histoires se comptent par centaines. Le Rav Kaddouri zal, qui était d’ailleurs l’élevé du Ben Ish ‘Haï, demandait à chaque personne ayant des difficultés financières ou pour le Shalom Bait d’étudier les lois du Ben Ish ‘Haï, c’est une Ségoula extraordinaire !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *